Les mérites et le potentiel d’une vallée de niche

La Valle Grana est la plus courte des vallées de Cuneo, avec un développement de 24 km. Sa particularité est d’être une enclave entre les Vallées Stura (à sud) et Maira (à nord). Mais ce n’est pas une limite: les collines Fauniera et Esischie la relient respectivement au Vallone dell’Arma (Vallée Stura) et à celui de Marmora (Vallée Maira). Ce n’est donc pas une vallée isolée, qui se prête à des belles randonnées de ski ou de vélo.

Passée la petite ville de Caraglio, la porte de la vallée, de Monterosso à Campomolino la Grana est étroite et en retrait, mais à partir de Chiappi elle s’ouvre, et la tête de la vallée, même si elle ne dépasse pas 2.700 mètres, transmet les sensations enivrantes de la haute altitude.

Chiappi est l’un des 15 hameaux qui forment Castelmagno, accessible en voiture en une demi-heure de Caraglio et en 45 minutes de Cuneo.

La principale attraction historique et architecturale est sans aucun doute le sanctuaire de San Magno (1760 mètres d’altitude), situé à quelques virages en épingle au-dessus de « La Font » et construit au début du XVIII siècle, mais avec des œuvres d’époques antérieures. Destination de tourisme religieux, à partir de l’été 2000 sa place principale attire des milliers de personnes pour le concert des Lou Dalfin, un groupe renommé de musique occitane.

Symbole de l’économie et du tourisme de la Vallée Grana est le célèbre fromage à la vache de Castelmagno: en 1982, il a obtenu le D.O.C. (dénomination d’origine contrôlée); en 1996, le D.O.P. (appellation d’origine protégée). C’est l’ingrédient principal des « Gnocchi al Castelmagno », le plat principal de la cuisine de la vallée.

Au cours des 20 dernières années, des laboratoires artisanaux spécialisés dans le tissage manuel, le travail du cuir, la sculpture sur bois, la production de liqueurs, de miel et de biscuits artisanaux sont apparus.

En ce qui concerne les activités en plein air, en été et en automne le réseau dense de sentiers vous permet de faire des excursions pour tous les goûts et tous les niveaux de difficulté. Le tour des Trois Parvo est vivement recommandé entre mai et juin, pendant la période de floraison.
La morphologie du territoire est favorable à la pratique du VTT; par exemple, le tour du Tibert, avec un détour possible vers le sommet Tempesta depuis la colline Intersile, peut satisfaire les bikers les plus experts et les plus exigeants.
En hiver et au printemps, les sommets de Viribianc, Viridio, Sibolet, Tempesta et Tibert offrent des itinéraires agréables de ski de randonnée; pour les amateurs des raquettes, les excursions au mont Crocetta (au-dessus du sanctuaire de San Magno) et aux collines Fauniera et Esischie sont très indiqués.